Aller au contenu principal
type contact

Besoin d’une information ?

Nos conseillers sont à votre disposition au :

01.70.72.46.23

*Prix d’un appel local

Du lundi au vendredi
de 9h à 18h

En conformité avec le dispositif gouvernemental BLOCTEL
Quel horaire d’appel préférez-vous ?

Vos coordonnées téléphoniques sont recueillies par nos équipes uniquement afin de nous permettre de respecter nos engagements à votre égard et de vous recontacter à la suite d’une demande de votre part. Conformément aux dispositions légales applicables, nous vous informons que vous pouvez, si vous le souhaitez, vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique sur le site internet www.bloctel.gouv.fr

Les résidences autonomie : pour qui et pour quoi ?

Résidence autonomie seniors
Habitat
Le 25 juin 2019

Initialement appelées foyers-logements, les résidences autonomie représentent le compromis idéal entre les EHPAD et le maintien à domicile. Ces logements se destinent aux seniors ayant conservé leur autonomie et répondent à différentes exigences en matière de standing. 

 

Résidence autonomie : définition 

La résidence autonomie est un logement aménagé de manière à offrir un cadre de vie sécuritaire à ses résidents. Chaque senior est libre d’emménager avec son propre mobilier et donc de se créer un foyer qui lui plaît. En règle générale, un coin cuisine est disponible dans chaque logement. Cependant, les services optionnels peuvent inclure la restauration collective et les livraisons de repas. Ces résidences se distinguent des EHPAD par le fait qu’elles ne sont pas médicalisées. 

 

Résidence autonomie et loi ASV 

La loi d’adaptation de la société au vieillissement ou loi ASV renforce le rôle de chaque établissement non médicalisé dans la conservation de l’autonomie des seniors. Les prestations minimales sont listées dans le décret du 27 mai 2019 de la loi ASV. La structure inclut donc obligatoirement la gestion administrative. S’y ajoute la mise à disposition d’espaces collectifs en plus d’un logement privatif compatible avec l’installation d’une ligne téléphonique et d’une TV. Des offres qui préviennent la perte d’autonomie et un accès à internet sont également imposés par la loi. Par ailleurs, le système de sécurité (pouvant inclure des services de téléassistance) doit permettre à chaque résident de se faire assister à tout moment. Pour finir, la résidence autonomie doit compter des services de blanchisserie et de restauration. 

 

Le forfait autonomie pour financer la résidence autonomie 

Le forfait autonomie est une aide financière versée aux résidences autonomie par le département. Il est décerné à l’issue de concours organisés par la CNSA. Ces subventions contribuent à l’application de loyers raisonnables. En effet, la résidence autonomie a une vocation sociale. En ce sens, les coûts doivent être accessibles au plus grand nombre. 

A la différence de la résidence service où le senior peut être propriétaire de son logement, les occupants de la résidence autonomie paient un loyer qui inclut donc les charges fixes (d’entretien, notamment). Ils sont ensuite libres de sélectionner les activités optionnelles et services additionnels en fonction de leurs besoins. 

 

Foyer logement et résidence autonomie : quelle différence ? 

En réalité, c’est surtout la dénomination de l’hébergement qui est modifiée. Qu’il soit privé ou public, l’établissement doit être sain, sécurisé et favorable à l’autonomie des aînés. Le choix d’une résidence peut ainsi se fonder sur la proximité avec les proches du senior. Demander conseil autour de soi est par ailleurs une sage décision.
 

Retrouvez-nous sur facebook

icon
tel