Aller au contenu principal
type contact

Besoin d’une information ?

Nos conseillers sont à votre disposition au :

01.70.72.46.23

*Prix d’un appel local

Du lundi au vendredi
de 9h à 18h

En conformité avec le dispositif gouvernemental BLOCTEL
Quel horaire d’appel préférez-vous ?

Vos coordonnées téléphoniques sont recueillies par nos équipes uniquement afin de nous permettre de respecter nos engagements à votre égard et de vous recontacter à la suite d’une demande de votre part. Conformément aux dispositions légales applicables, nous vous informons que vous pouvez, si vous le souhaitez, vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique sur le site internet www.bloctel.gouv.fr

Déclin cognitif : la télé favoriserait la perte de mémoire verbale

Seniors devant leur TV
Santé
Le 27 mars 2019

L'abus de télévision nuirait à la mémoire cognitive chez les personnes âgées de 50 ans et plus. Ainsi, regarder le petit écran plus de 3 h 30 par jour entraînerait un déclin cognitif significatif, d'après une étude britannique universitaire.

Au début des années 1970, seul un foyer sur dix en France possédait un poste de télévision. Aujourd'hui, ce sont 94 % des foyers qui en possèdent au moins un. Les Français regardent la télévision en moyenne 3 h 36 par jour. Mais ce temps de visionnage passe à 5 h 13 chez les personnes âgées de 50 ans ou plus.

Trop de TV entraînerait un déclin cognitif accéléré
Cette activité sédentaire et passive entraînerait un déclin cognitif chez les quinquagénaires, selon une étude menée par deux scientifiques appartenant à l’University College de Londres dans le cadre d’une étude portant sur le vieillissement du cerveau et de la maladie d’Alheimer. Cet étude, parue dans la revue Scientific Reports, a été menée auprès de 3 662 personnes de nationalité britannique ayant plus de 50 ans.

Les deux chercheurs Daisy Fancourt et Andrew Steptoe ont analysé plusieurs paramètres :
• le statut socio-économique
• les facteurs démographiques (où vivent les personnes étudiées)
• la santé mentale
• la santé physique
• d'autres facteurs sociologiques divers

Leur objectif était d'identifier si le visionnage de la télévision prolongé et régulier entraîne un déclin cognitif chez le sujet, à savoir une perte de la mémoire sémantique et une diminution du vocabulaire utilisé.

Une enquête menée en 6 ans
Pour identifier cette diminution, les chercheurs ont d'abord effectué une première étude entre 2008 et 2009, avant de la renouveler 6 ans plus tard, entre 2014 et 2015.

Et les résultats sont assez alarmants. Ainsi, on distingue une nette différence entre les personnes qui regardent la télévision plus de 3 h 30 par jour, et les autres. On a observé une perte de 10 % du vocabulaire pour les premiers (en 6 ans) contre 5 % pour ceux qui regardent moins la télévision.

Cette étude en entraînera sans doute d'autres. Dans tous les cas, la conclusion est de privilégier :
les activités sportives
les activités cérébrales
les loisirs créatifs

Retrouvez-nous sur facebook

icon
tel